S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

Lundi 21 Octobre 2019

Concours : les dossiers d’inscription sont en route

Clôture le 6 décembre

Les dossiers d’inscription du 31ème Concours des vignerons indépendants arriveront par courrier chez les vignerons à partir d'aujourd'hui, lundi 21 octobre.

Date de clôture des inscriptions : 6 décembre 2019 (cachet de la poste faisant foi).
 
 

Elise - 08:21 - rubrique Salons et Concours - Version imprimable - Permalien

Samedi 19 Octobre 2019

Production durable d'un vin responsable

Les RV TechniLoire - 22 novembre

L’édition 2019 des rendez-vous Techniloire vous propose de réfléchir sur la manière de s'intégrer dans une démarche globale de la performance environnementale, dans un contexte où la consommation responsable est devenue un enjeu majeur de la décennie à venir.

Cliquez sur l'image pour un meilleur confort de lecture.





Programme et inscription en ligne jusqu'au 12 novembre



Elise - 08:10 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Vendredi 18 Octobre 2019

Conflit Boeing / Airbus et taxes USA

De nombreuses actions pour soutenir la filière

Comme vous le savez, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a autorisé les États-Unis à imposer près de 7,5 milliards de dollars par an de contre-mesures à l’Union européenne (UE).
 
Dès l’annonce de la décision de l’OMC concernant le conflit Airbus/Boeing, les États-Unis ont prévenu qu’ils mettraient en place des droits de douane supplémentaires (25 % supplémentaires sur le prix du produit) qui toucheraient les vins tranquilles français et espagnols inférieurs ou égaux à 14° et dans des contenants inférieurs ou égaux à 2 litres.
 
Ces droits de douane additionnels s'appliquent sur la « transaction value » définie par le droit.

Pour votre parfaite information, un guide des Douanes Américaines sur cette notion est disponible ici
 
Les taxes s’appliquent depuis 00h01 ce vendredi 18 octobre matin, heure de Washington (06h01 heure française), aucune procédure n’est encore nécessaire.
 
L’ensemble de la filière s’est bien évidemment opposée à cette décision de soumettre les vins français à des droits de douane additionnels.
 
Les Vignerons Indépendants ont été présents afin d’obtenir des informations précises sur la situation et d’informer nos adhérents.
La confédération a notamment participé mercredi 9 octobre à une réunion organisée d’urgence avec le cabinet du ministre de l’Agriculture, l'objet étant la stratégie de la France au niveau européen et les mesures d'accompagnement.
Il a notamment été demandé de négocier d’urgence le décalage de  la date d’application des taxes au 01/01/2020.
 
Le sujet devant être largement débattu lors du conseil des ministres européens du 14/10, un courrier avait été envoyé le 11/10 aux ministres de l’Agriculture, de l’Economie et des Affaires étrangères en prévision du Conseil des ministres qui se tenait à Bruxelles.
 
Lors du conseil des ministres européen, Didier Guillaume, appuyé par ses collègues espagnols et italiens, est intervenu pour exprimer sa vive préoccupation suite aux sanctions commerciales imposées par les États-Unis, qui touchent particulièrement les filières viticoles françaises.

Il a indiqué que la réponse européenne devait être ferme et unie, et il a demandé à la Commission de prendre des mesures d’accompagnement pour faire face à cette situation exceptionnelle.

Cette réponse n’est toutefois pas suffisante aux yeux de Jean-Marie Fabre, président des Vignerons Indépendants de France, comme il a pu l’indiquer lors du conseil d’administration des Vignerons Indépendants du 15 octobre.
 
La sénatrice Mme Nathalie Delattre nous a également prévenus avoir attiré l'attention de M. le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation sur les conséquences particulièrement préjudiciables pour notre pays d’augmenter les taxes sur les vins français dans le cadre d’une question écrite.

Elle y précise l’importance du marché américain pour les entreprises françaises souhaite savoir quelles sont les actions envisagées par le gouvernement français, en coordination avec l'Union européenne, afin de répondre à cette décision particulièrement inquiétante pour la viticulture française, et donc pour notre économie.
La question sera publiée le 24 octobre. Plusieurs autres sénateurs et députés, dont Daniel Laurent et Emmanuelle Ménard, ont également interpellé le Ministre de l’Agriculture sur le sujet.
 
Jean-Jacques Jarjanette, directeur général des Vignerons Indépendants de France, a également participé vendredi 18 octobre à une interview sur LCI afin d’évoquer la position des vignerons indépendants sur le sujet.

Il évoqué la prise d’otage des vignerons dans un conflit qui ne les concerne en rien et a déploré « le silence assourdissant des autorités françaises et européennes sur le sujet ».
 
=> Vous trouverez l’interview ici

Elise - 16:42 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Jeudi 17 Octobre 2019

Transmission des entreprises viti-vinicoles

Colloque à Tours le 15 novembre

La Faculté de Droit, Économie & Sciences Sociales de Tours organise un colloque sur la transmission des exploitations viti-vinicoles.

Il se déroulera le vendredi 15 novembre 2019.

Matin : la transmission de l’exploitation viticole et ses enjeux privés
Après-midi : la transmission de l’exploitation viticole face aux contraintes publiques.

Cliquez ici pour découvrir le programme et les modalités d'inscription.

Elise - 08:30 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mercredi 16 Octobre 2019

La filière demande des actes forts !

Aujourd’hui en préambule du Conseil Spécialisé Vin de FranceAgriMer, les professionnels de la Filière vin ont souhaité exprimer très solennellement, au nom de leurs Organisations et de leurs collègues, leur incompréhension devant l’absence de considération des pouvoirs publics, qui conduit la Filière dans une impasse.
 
Depuis quelques semaines, la pression économique sur la Filière s’est accélérée. L’export est de plus en plus perturbé : Chine, Hong-Kong, Brexit sans parler des récentes sanctions USA, dans lesquelles la Filière Vin se trouve prise en otage.
Tout ceci va impacter lourdement la Filière Vin.
C’est notre compétitivité à tous qui est mise en cause.
Elle l’est d’autant plus que, dans le même temps, nos principaux concurrents ne connaissent pas ces mêmes difficultés.
 
Hier, le Ministre de l’Economie et des Finances, Bruno LE MAIRE, a indiqué que « Les produits et l’artisanat français haut-de-gamme sont mondialement reconnus : l’industrie des boissons, portée par les vins et spiritueux, génère un excédent commercial de 12 milliards d’euros en 2018, soit une augmentation de 68 % depuis 2000. »
Il a poursuivi en soulignant que « Notre pays doit rester une nation de production. Sans production industrielle ou agricole la France ne serait tout simplement plus la France. »
 
Ce discours est pour nous une évidence.
 
Par ailleurs, la Filière subit aujourd’hui l’acharnement médiatique à l’encontre de l’agriculture et de la viticulture en particulier, sans soutien des pouvoirs publics.
La Filière Vin fait des efforts considérables et s’est engagée fortement pour s’adapter aux changements de pratiques pour être leader de l’adaptation au changement climatique au sein de l’agriculture.
 
Ce contexte rend d’autant plus incompréhensible et inacceptable la non consommation de l’enveloppe des aides de l’OCM vin cette année.
La Filière tient à rappeler une fois de plus, combien elle est attachée à ces mesures, qui doivent être un outil de compétitivité et d’adaptation de notre filière.
 
Nous alertons depuis des mois, voire des années, sur les difficultés liées aux aides de l’OCM vin, avec pour seule réponse, la déconsidération des exploitations et des entreprises de la part des pouvoirs publics.
 
Cela ne peut pas perdurer ainsi.
Il nous faut des réponses concrètes à ces problèmes.
Dès à présent nous demandons un audit indépendant du programme d’aide de l’OCM vin et que le Ministre de l’Agriculture reçoive la Filière dans les meilleurs délais. La Filière attend des actes forts et des réponses concrètes au plus haut niveau de l’État.
 
Pour toutes ces raisons, les membres du Conseil Spécialisé Vin de FranceAgriMer ont quitté la séance de ce jour.

Elise - 18:26 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mardi 15 Octobre 2019

Articles "Vigneron Indépendant" : profitez de l'achat groupé

Commande avant le 8 novembre

Les Vignerons Indépendants du Centre Val de Loire lancent auprès de leurs adhérents un achat groupé d'articles portant le logo : verres, tabliers, sacs, affiches, crachoirs, ice-bags, stop-gouttes…

Commande à passer auprès de votre fédération avant le vendredi 8 novembre.

Les articles seront disponibles début décembre dans l'un des 6 points de retraits répartis sur la région.

Elise - 12:54 - rubrique Vie de la fédération - Version imprimable - Permalien

Lundi 14 Octobre 2019

Investissements 2020 : publication du texte

Aides FranceAgriMer

La décision de la mesure investissement a été publiée sur le site de FranceAgriMer.

Le dépôt des dossiers se fera à partir du téléservice Viti-investissement dont l’ouverture est prévue début décembre 2019.

La clôture de l’appel à projets est fixée au 14 février 2020, à 12h.
La date limite de complétude est également fixée au 14 février 2020, à 12h.
 
Attention, toute demande déposée sous format papier sera rejetée.
 
Pour mémoire, il convient au préalable de s’inscrire sur le portail de FranceAgriMer (si cela n’a pas déjà été fait dans le cadre d’un autre téléservice) et d’ajouter le téléservice « Viti-investissement » au profil du demandeur connu de FranceAgriMer.
 
Si un dossier a été ouvert sur un précédent appel à projets, il sera indispensable de finaliser la demande de mise en paiement avant toute nouvelle demande.

Elise - 16:53 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Vendredi 11 Octobre 2019

Programme d'aide au secteur viticole : les Vignerons Indépendants s'indignent !

Communiqué de presse

Le secteur viticole bénéficie dans le cadre de la PAC d’un programme national d’aide (PNA), permettant de financer les investissements dans les caveaux, les actions de restructuration du vignoble ainsi que de soutenir la promotion des produits à l’export dans les pays tiers.

La France bénéficie d’une enveloppe annuelle de 280 millions pour financer ces mesures.

En cas de non-consommation de la totalité de l’enveloppe avant le 16 octobre de chaque année, les crédits  sont tout simplement perdus, sans possibilité d’augmenter d’autant l’enveloppe de l’année suivante. Cela représente donc une perte sèche pour le secteur viticole.

Chaque année, l’inquiétude des professionnels de la filière viticole grandit à l’approche de l’échéance du 15 octobre, craignant que les crédits disponibles pour financer le programme d’aides ne soient pas totalement utilisés.

Non par manque de dossiers de demandes d’aides, mais à cause de problématiques de gestion.

Malgré les alertes répétées de la filière auprès du ministère de l’Agriculture, le couperet vient de tomber : 2019 sera la 1ère année depuis 10 ans où l’enveloppe ne sera pas entièrement utilisée !

Plusieurs millions d’euros d’aides à l’investissement dans les chais et les vignobles vont ainsi être retournés pour cette campagne, et au final perdus sur le Programme National d'Aide (PNA).
 
Pourtant les dossiers sont là, et l’attractivité du dispositif ne se dément pas !

Mais certains dossiers sont en attente de traitement depuis longtemps, trop longtemps même, et n’ont toujours pas été payés, malgré les demandes formelles des professionnels de la filière !
 
Or 30 millions d’euros d’aides européennes, cela représente 100 millions d’euros d’investissement pour les entreprises dans leurs chais, et injectés directement vers les artisans locaux et fournisseurs de matériel, et 20 millions d’euros de TVA !

Nous ne comprenons pas le calcul économique qui a été fait en ne se dotant pas des moyens nécessaires !
 
En rajoutant les sanctions américaines qui vont être supportées par les producteurs de vin, otages d’un contentieux qui les dépasse, nous ne comprenons pas et ne pouvons que déplorer les décisions qui ont conduit à cette sous-consommation, dommageable pour l’économie de l’ensemble de la filière.
 
Certes la France est contrainte par les règles fixées par l’UE mais il est plus que temps de porter à Bruxelles un choc de simplification permettant de gérer les aides avec un peu plus de pragmatisme.

Nous comprenons la nécessité d’un cadre de contrôle mais il ne faut pas que celui-ci entrave la mise en œuvre des politiques publiques qui ont été décidées.

Elise - 15:49 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Jeudi 10 Octobre 2019

Campagne de prévention "0 alcool pendant la grossesse"

Vin & Société

La campagne d’information « Un bon vin peut bien attendre neuf mois. Par précaution : 0 alcool pendant la grossesse » a été lancée par Vin & Société ce jeudi 10 octobre.
 
Le visuel de la campagne paraîtra dans 3 titres de presse féminine et familiale début novembre (Cosmopolitan, Magic Maman, Parents).

Un site web dédié à la campagne sera également mis en ligne ce 12 octobre, ainsi qu’un dispositif digital consistant à mobiliser les influenceuses sur les réseaux sociaux pour parler directement aux femmes enceintes.
 
Cette campagne fait suite au plan de prévention élaboré par V&S à la demande de la Présidence de la République, et adopté en juin 2018.

Le plan comprend notamment l’engagement de la filière viticole d’informer les femmes enceintes sur le risque de consommer de l’alcool pendant la grossesse.

Le choix de mener cette campagne est guidé par la conviction de V&S que l’information des femmes enceintes est plus efficace qu’un pictogramme sur les unités de conditionnement d’une taille de 1,4 cm sur fond blanc barré rouge (proposition actuelle du ministère de la Santé).

Elise - 17:42 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mercredi 09 Octobre 2019

Primeurs récolte 2019

Note INAO

L’INAO a publié les notes d’information relatives à la présentation, la circulation et la commercialisation des AOC et IGP « primeur » ou « nouveau »  pour la récolte 2019.
 
La date de mise à la consommation pour les vins IGP est fixée au jeudi 17 octobre 2019 à minuit, celle des vins AOP le jeudi 21 novembre à minuit.
 
Téléchargez ici : 
>> Note AOC
>> Note IGP

Elise - 17:21 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Mardi 08 Octobre 2019

Bilan provisoire des sorties de chais de la campagne 2018-2019

Statistiques

InterLoire diffuse un tableau de bord détaillé par produit montrant les sorties de chais de la campagne 2018-2019 (d'août 2018 à juillet 2019).

Ce bilan est provisoire car certaines DRM sont encore manquantes mais les tendances resteront les mêmes.

Une synthèse téléchargeable ici accompagne ce document.

Elise - 15:28 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Lundi 07 Octobre 2019

L’OMC autorise les États-Unis à imposer des contre-mesures à l’UE

USA : de nouvelles taxes sur les vins français ?

Par décision de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), les États-Unis ont été autorisés à imposer près de 7,5 milliards de dollars par an de contre-mesures à l’Union européenne (UE).

Cette décision fait suite au non-respect de l’UE d’une décision de l’OMC contre les subventions gouvernementales accordées au constructeur aéronautique européen Airbus.

Ces contre-mesures peuvent prendre la forme de droits de douane sur les biens de l’UE ou de suspension des concessions et des obligations des prestataires de services de l’UE.

Les droits de douane pourraient toucher une série d’importations, notamment en provenance de France, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni.

Dès l’annonce de la décision, les États-Unis ont prévenu qu’ils mettraient bien en place des droits de douane supplémentaires à hauteur de 7,5 milliards $.

Cette augmentation tarifaire toucherait, à partir du 18 octobre, 150 catégories de produits à hauteur de 10% sur les avions de l’UE, de 25 % sur d’autres produits principalement agricoles (les vins espagnols et français, les fromages italiens et anglais, les olives et huiles d’olive en provenance d’Espagne et plusieurs produits porcins en provenance notamment d’Allemagne et d’Espagne).

En tout état de cause, les États-Unis doivent demander l’autorisation de l’organe de règlement des différends de l’OMC.

Dans une affaire parallèle, la Commission européenne attend qu’un arbitre fixe le montant des contre-mesures qu’elle peut imposer aux États-Unis du fait de leur non-respect d’une plainte de l’UE concernant les subventions publiques américaines à Boeing.

Le président des Vignerons Indépendants de France, Jean-Marie FABRE, interviewé dès jeudi 3 octobre sur RMC, a indiqué l’inquiétude des Vignerons Indépendants par rapport aux répercussions potentielles de ces taxes sur la consommation, les USA étant le 1er marché tiers des vignerons indépendants exportateurs, ainsi que le désavantage que cela pourrait entrainer par rapport aux autres concurrents internationaux que sont l’Australie, le Chili, l’Afrique du Sud, etc.
 

Elise - 11:06 - rubrique Actualités de la filière - Version imprimable - Permalien

Plus d'articles :

Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.