S'identifier - Contact



Lundi 17 Juin 2024

Nouvelles modalités de remboursement du GNR

À compter du 1er juillet, le remboursement pourra se faire directement sur la facture, à condition d’être éligible et de fournir une attestation unique à votre distributeur.

Toutes les personnes éligibles au tarif réduit d'accise (ex-TICPE) peuvent en bénéficier, sous réserve que les recettes tirées de l'activité agricole soient supérieures à 10 % du montant total de leurs recettes.

Le portail pour se procurer l’attestation a été ouvert par les douanes : accès ici.

Votre attestation doit être transmise une seule fois au distributeur avant la première livraison.

Une mise à jour de cette attestation est prévue simplement une fois tous les trois ans.

Téléchargez ici le guide qui vous guidera dans la procédure.

- 12:45 - Permalien

Vendredi 14 Juin 2024

AG des Vignerons Indépendants du Loir-et-Cher

RV à Troglo Degusto le 10 juillet

Les Vignerons Indépendants du Loir-et-Cher tiendront leur AG annuel le mercredi 10 juillet à 18 heures à Bourré (41).

Après l'indispensable (mais courte) partie statutaire, partez à la découverte de Troglo Degusto, élu "Meilleur Site Oenotouristique de France 2023" dans le cadre des Trophées de l'Oenotourisme.

La visite est offerte par la fédération à ses adhérents : venez nombreux !

En attendant l'invitation par courrier postal, réservez bien votre date ;)

- 12:50 - Permalien

Jeudi 13 Juin 2024

Attirez de nouveaux clients au domaine

Les outils oenotouristiques efficaces

L'oenotourisme sera le thème central de l'AG des Vignerons Indépendants d'Indre-et-Loire et de la Sarthe qui se tiendra le mercredi 26 juin au Château de Valmer à Chançay.
 
Plusieurs intervenants enrichiront les débats : Ludovic Walbaum, Président du Pôle Oenotourisme d'Atout France, Yasmine Mamma, directrice de l'ADT 37, Christophe Chevré, responsable du pôle "développement des entreprises" des Vignerons Indépendants de France, et Jean de Saint Venant, propriétaire du Château de Valmer.

Les adhérents des fédérations voisines intéressés par le thème de la soirée sont également les bienvenus.

Inscription préalable auprès de votre fédération.

- 12:49 - Permalien

Mercredi 12 Juin 2024

3 questions à Ambroise Demonceaux

Nouveau Président des Vignerons Indépendants de l'Allier

 
1. Vous venez d’être élu à la présidence de la fédération de l’Allier, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Après 12 ans chez Boiron et 15 ans chez Apple, principalement hors de France (Etats-Unis, Royaume-Uni et Singapour) j’ai repris avec mon ami William Tay-Pamart le Clos de Breuilly, un domaine de 10 hectares à Cesset sur l’appellation Saint-Pourçain.
Néo-vigneron, j’ai beaucoup de plaisir à apprendre ce nouveau métier. Je suis marié et j’ai 4 enfants entre 28 et 34 ans.
 
2. Vous avez créé votre domaine récemment, pourquoi avez-vous choisi d’adhérer aux Vignerons Indépendants ?

Le Clos de Breuilly est un des plus anciens domaines de Saint-Pourçain et date de 1880. Nous ne l’avons pas crée mais “rendu à la vie” après 30 ans de fermage. Nous revendiquons le caractère artisanal de notre activité et le souci de préserver notre terroir, des valeurs que nous avons retrouvées chez les Vignerons Indépendants.
D’autre part nous pensons que l’union fait la force pour défendre les intérêts des vignerons indépendants à l’ODG et promouvoir notre petite appellation auprès des professionnels du vin et du grand public.
 
3. En tant que nouveau président, avez-vous des projets ou des ambitions pour la fédération de l’Allier ?

Avec l’aide de Corinne Laurent, qui va continuer à s’impliquer dans les instances régionales et nationales, et celle d’un bureau renouvelé, je compte me concentrer cette année sur l’action locale à savoir fédérer les Vignerons Indépendants de Saint-Pourçain et collaborer avec la coopérative pour promouvoir les vignerons de l’Allier auprès des pouvoirs publics, des professionnels du vin et du grand public.

- 12:42 - Permalien

Mardi 11 Juin 2024

Dissolution de l'Assemblée Nationale

Ces sujets qui ne doivent pas être mis en suspens

L'annonce du président de la République a porté un coup d'arrêt au travail législatif, et les remous politiques en découlant ne doivent pas mettre de côté les sujets agricoles.

Plusieurs dossiers sur lesquelsles Vignerons Indépendants de France travaillaient sont actuellement à l’arrêt.

Interrogé par Vitisphère, Jean-Marie Fabre insiste sur le fait que le vignoble ne doit pas être la victime collatérale de cette dissolution de l’Assemblée nationale.

Concernant le PLOA, les sujets portés par la Confédération, comme la lutte contre les vignes en friche, les zones de transition des nouvelles constructions, la pérennisation du TO-DE ou la baisse de la fiscalité, restent des sujets primordiaux qu’il faudra travailler, quel que soit le nouveau gouvernement.

L’autre sujet à ne pas voir masqué par la politique est la réduction du potentiel de production.

De nombreuses discussions et négociations ont eu lieu avec le ministre de l’Agriculture, et Jean-Marie Fabre encourage Marc Fesneau à faire rapidement une demande officielle auprès de la Commission européenne.

Vous trouverez ici l'interview de Jean-Marie Fabre par Vitisphère.

- 10:27 - Permalien

Lundi 10 Juin 2024

Parlement Européen

Composition de la délégation française élue

La France est représentée au Parlement Européen par 81 eurodéputés, un gros contingent attribué en fonction de la population de chaque pays.

Nouvelle composition du Parlement, les points clés de l’élection, le calendrier à venir, présentation des nouveaux élus français : téléchargez la synthèse transmise par Vin & Société.

- 19:53 - Permalien

Vendredi 07 Juin 2024

Arrêté pollinisateur

Saisi par le syndicat des apiculteurs d’Occitanie, le Conseil d’État a annulé la liste des cultures non attractives dérogeant aux obligations prévues par l’arrêté du 20 novembre 2021 relatif à la protection des abeilles.

En s’appuyant sur des études de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) et une autre étude de l’USDA (United States Departement of Agriculture - ministère de l’agriculture des Etats Unis), il a conclu que le gouvernement avait commis une erreur manifeste d’appréciation dans l’étude de l’attractivité de certaines cultures, dont la vigne.

Cela signifie que les vignerons sont désormais concernés par l’arrêté du 20 novembre 2021 relatif à la protection des abeilles.

En période de floraison, désormais, seuls les produits spécifiquement autorisés peuvent être utilisés, et uniquement sur une plage horaire spécifique comprise entre 2h avant le coucher de soleil et 3h après ce même coucher de soleil.

Le produit ayant alors le temps d’être intégré par la plante avant le retour des abeilles sur la culture.

L’heure du coucher du soleil est celle définie par l’éphéméride de la station météorologique la plus proche.

Cette plage horaire de traitement peut être adaptée dans les conditions suivantes :

-    Le traitement vise des nuisibles à activité exclusivement diurne, par exemple les bruches, et la plage horaire de l’arrêté ne permet pas d’assurer une protection efficace de la culture traitée ;
-    Un traitement fongicide doit être mis en œuvre rapidement compte tenu de l’urgence liée au développement d’une maladie, qui ne permet pas de différer le traitement ou de restreindre sa mise en œuvre à la plage horaire des 5 heures de fin de journée ;
-    Le traitement est réalisé dans le cadre d’un arrêté de lutte obligatoire qui adapte les conditions d’emploi en ce qui concerne la protection des pollinisateurs.

Tous les produits phytopharmaceutiques sont concernés par cet arrêté, y compris les fongicides, herbicides, régulateurs de croissance, etc. ainsi que les produits de biocontrôle, ou autorisés en agriculture biologique.

Cette décision tombe au moment où les vignes commencent à fleurir et ne laisse aucune solution aux vignerons.
L’itinéraire technique a déjà été défini et les produits achetés, laissant les vignerons dans l’impasse.
D’autant plus que les produits phytosanitaires spécifiques à la vigne ne comprennent pas forcément de mention sur les abeilles sur les étiquettes car inutiles jusqu’à présent.

Bien que nous connaissions les mesures de l’arrêté et donc les possibilités de traitement à terme pour les vignerons, nous ne savons pas encore s’il s’applique dès aujourd’hui ou si un nouvel arrêté doit être pris.

En tout état de cause, en cette période de pression mildiou, l’arrêté prévoit des dérogations aux plages horaires à condition d’inscrire sur votre cahier d’enregistrement les horaires des traitements.

Il existe également une dérogation dans le cadre de la lutte obligatoire contre la flavescence dorée, à condition qu’un arrêté préfectoral existe sur votre territoire.

Sur ce sujet et afin d’éviter des problèmes lors des contrôles, les Vignerons Indépendants de France ont demandé au cabinet de clarifier l’arrêté national pour bien préciser qu’il permet les traitements pendant la floraison.

Comme les vignes n’étaient pas concernées au moment de la rédaction, cela n’est pas inscrit dans l’arrêté.

Nous avons donc contacté le cabinet pour les alerter sur ce point et espérons obtenir une clarification officielle rapide.

- 12:06 - Permalien

Lundi 03 Juin 2024

Etiquetage nutritionnel et ingrédients

Clarification des Fraudes

Alors que la nouvelle réglementation commence à entrer en vigueur, les VIgerons INdépendants ont contacté les Fraudes pour obtenir des précisions sur les modalités de mise en œuvre du dispositif.

Sur le sujet de l’identification du QR code, les Fraudes nous indiquent que la mention utilisée pour accompagner le QR code peut être « INGREDIENTS & NUTRITION » qui permet d’être compréhensible en français et en anglais.

En tout état de cause, la Commission européenne oblige à intituler le QR code pour qu’il soit compréhensible par le consommateur.

La DGCCRF nous a également indiqué que le guide de l’étiquetage, attendu depuis de nombreux mois, devrait sortir dans les prochains jours.

La méthode de calcul des informations nutritionnelles a bien été arrêtée, un tableau reprenant les valeurs moyennes est disponible auprès de votre fédération, en annexe de la note de synthèse.

- 14:25 - Permalien

Vendredi 31 Mai 2024

Protection contre les risques climatiques

Ouverture d'un nouveau dispositif

Ce dispositif d'aide directe porte sur les investissements de prévention et de protection contre la sècheresse, la grêle et le gel.

Il est porté par la Région Centre Val de Loire, avec le soutien financier de l'Europe.

Sont notamment concernés les matériels de protection contre le gel en viticulture : tours antigel, dispositifs d’aspersion, soufflerie d'air chaud, fils chauffants, chaufferettes.

Téléchargez ici le règlement du dispositif qui précise notamment les conditions d'éligibilité, le niveau de prise en charge, les critères de sélection, les modalités de dépôts des demandes...

- 14:31 - Permalien

Jeudi 30 Mai 2024

Fiscalité comportementale

Rapport d'information du Sénat du 29 mai

Un rapport sur la fiscalité comportementale a été adopté à l’unanimité par la commission des Affaires sociales du Sénat.

Intitulé « la fiscalité comportementale en santé : stop ou encore ? », le rapport traite des moyens de luttes contre les effets du tabagisme, de l’alcool et de l’obésité.

Sur l'alcool, le rapport constate l'avantage fiscal accordé au vin mais écarte une augmentation des taxes sur le vin.

Le rapport propose plutôt de poursuivre la réflexion sur l’instauration éventuelle d’un prix minimum par unité d’alcool, afin notamment d’éviter que les augmentations de marge soient captées par les distributeurs.

La rapporteure générale du texte, Elisabeth Doineau défend également « une vraie interdiction de vendre de l’alcool aux mineurs » et « l’interdiction de publicité pour l’alcool sur Internet ».

Sur le tabac, le rapport propose d'augmenter le prix des produits du tabac de 5 % par an jusqu’en 2040, ce qui permettrait de porter le prix du paquet de cigarettes d’environ 12 euros aujourd’hui à 25 euros en 2040.

Sur la « taxe soda », le rapport préconise de « réformer le barème de la taxe sur les boissons sucrées, en augmentant ses taux et en limitant le nombre de tranches d’imposition, afin de renforcer son efficacité et d’accentuer sa visée comportementale ».

Sur les aliments sucrés, gras ou salés, le rapport propose de « fixer des quantités maximales de sucre, de sel ou de matières grasses pour certaines catégories d’aliments ».

Le rapport plaide aussi pour rendre le « nutri-score obligatoire à l’échelle européenne », et pour l’interdiction « à la télévision et sur internet des publicités pour des aliments de faible qualité nutritionnelle ciblant les enfants de moins de 17 ans ».

Le rapport est consultable dans son intégralité ici.

- 12:27 - Permalien

Mercredi 29 Mai 2024

Retour sur la commission syndicale nationale du 29 mai

Les membres de la commission syndicale se sont réunis au siège de la confédération nationale, à Charenton, pour discuter des sujets d’actualité.

Un grand temps d'échanges a été consacré à la situation des différents bassins et aux solutions de soutien et d’aide possibles. Chaque représentant a pu s’exprimer pour apporter sa vision des enjeux locaux.

L’actualité réglementaire a également été abordée, avec dans un premier temps le passage du projet de loi d’orientation agricole à l’Assemblée nationale et son prochain passage au Sénat.

La décision du Conseil d’État de supprimer la vigne des cultures non attractives de l’arrêté pollinisateur, et ses conséquences pour les vignerons, a également été discutée.

Enfin, les sujets locaux et nationaux ont été débattus, avec également une présentation de Roman Moret de la CEVI pour les questions européennes.

- 19:24 - Permalien

Mardi 28 Mai 2024

Capsules : deux nouveautés

Notre fournisseur Saucaps s’adapte en permanence à vos besoins.

C’est pourquoi nos capsules en complexe aluminium épais sont désormais disponibles avec de nouvelles options : la bande de déchirement et la jupe courte.

➡️ La longueur de jupe était jusqu’à présent disponible en standard 55 mm et en jupe longue 60 mm. Il est maintenant possible de commander des jupes courtes : 50-45-40-35 mm. Pour mémoire, plusieurs diamètres sont également disponibles pour les bagues céties comme pour les bagues carrées.

➡️Une bande de déchirement est également possible en option : elle permet à vos clients de retirer la capsule proprement et sans effort.

Pour plus d’informations, contactez votre fédération.

- 14:34 - Permalien

Plus d'articles :




Notez bien !

Les informations présentées dans ce blog sont destinées
aux Vignerons Indépendants adhérents, présents sur le territoire de la fédération du Centre Val de Loire.



Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.